Le mot du maire

 Le mot du Maire

 

En 2008, avec la précédente équipe municipale, j’avais mis en place un premier site internet qui permettait à tout un chacun d’obtenir les principales informations sur la vie communale et les accès à différents services administratifs.

En 2015, nous avons décidé de refondre ce dernier et c’est chose faite. Nous espérons que ce nouveau site vous permettra d’obtenir avec clarté le maximum de renseignements. Nous avons prévu un onglet spécial pour que vous puissiez nous communiquer en direct vos attentes et vos suggestions. Je reste bien entendu à votre disposition pour vous recevoir avec ou sans rendez-vous selon les disponibilités du moment.

Nous avons entrepris la révision générale de notre PLU afin de le rendre compatible avec les nouvelles dispositions d’urbanisme et d’environnement car l’Etat nous demande cette remise à niveau pour janvier 2017 au plus tard. C’est un dossier long qui monopolise l’ensemble des élus autour de réunions de travail régulières et techniques. Nous venons d’avoir la présentation du « Porter à Connaissance » par les services de l’Etat donnant les règles que devra respecter le nouveau PLU. Nous avons parallèlement mené, avec le cabinet chargé de l’élaboration de ce nouveau document, une réflexion sur le diagnostic existant du territoire de la commune et nous avons lancé une étude complète sur la gestion des eaux pluviales et des milieux aquatiques.

Nous aurons l’occasion de vous convier dans les mois à venir à une première réunion d’information sur le déroulement de cette révision, les enjeux et les objectifs du nouveau PLU. 

Enfin je ne peux passer sous silence les profonds changements qui interviendront d’ici à 2020: il s’agit du regroupement de nos communes au sein de communautés de communes encore plus grandes avec de nouvelles compétences obligatoires pour à terme intégrer des communautés d’agglomérations et des bassins de vie encore plus importants.

Nous aurons à faire des choix politiques qui entraîneront des changements inégalés depuis plus de 150ans. Ils iront bien au-delà de la simple question de savoir vers quel bassin de vie aller et ils provoqueront pour des décennies des changements profonds du fonctionnement de notre commune tel que nous le connaissons.

Mais ne soyons pas pessimistes, ce passage est essentiel pour garder autant soit peu notre région, notre pays où malgré tout il fait encore bon vivre au regard de ce qui se passe à nos portes.

                                                                                                                             Denis MOUCHET